Un bon boucher de Rosemont : Salaison Drouin

Jour 289 sur 365…

Aujourd’hui je partage avec vous un article de Stéphanie Lalut qui vient tout juste de paraitre sur un site que j’aime beaucoup : http://www.ruemasson.com/. Site qui offre beaucoup de très bonnes infos sur le vieux-Rosemont.

Par un beau samedi après-midi, tels des journalistes de l’émission Enquête, nous sommes partis incognito « scèner » chez Salaison Drouin, propriété des bouchers du futur Les Deux Gaulois.

Devanture virile

Situé à l’angle des rues Saint-Denis et de Liège, Salaison Drouin, à l’enseigne au look tout droit tiré des années soixante, à des airs extérieurs industriels. Peut-être que c’est dû aux écriteaux « EN GROS », qui donnent l’impression qu’on y entrepose des bœufs entiers en rangée et qu’on pourrait y retrouver Rocky qui s’entraîne dans le frigidaire.

Pourtant, l’intérieur est intime, avec ses trois comptoirs et son mini coin pour la caisse. On y trouve de tout : des classiques steaks aux côtelettes de porc en passant par les poulets entiers. Il y a aussi une sélection d’une dizaine de sortes de saucisses maison différentes, une section viandes et brochettes marinées (qui double durant l’été), ainsi que des charcuteries maison et quelques spécialités, comme des cailles.Retrouvez l’article dans son intégralité sur ce lien :  http://ruemasson.com/?p=7132

8501 Rue Saint-Denis

Publicités

5 commentaires

  1. Très très bon boucher. Sérieusement je suis français et me faire assassiner par un IGA au niveaux des prix pour une qualité industrielle s’en est terminé.

    Tout est vraiment plus goûtu et frais chez eux. Et le service chaleureux, bienque ce soit un détail, est vraiment apprécié 🙂

  2. La critique et la description de ce commerce de proximité est tout à fait juste – il s’agit d’une boucherie et charcuterie offrant une variété de produits très intéressante, des traditionnels coupes de boeuf aux charcuteries fines artisanales, en passant par les cuisses de canard et les jarrets d’agneau confits (faits maison).
    Il faut toutefois préciser que la succursale des Deux Gaulois, toujours intitulée « Salaison Drouin » est située dans l’arrondissement de Villeray, contrairement à sa succursale, qui est bel et bien située dans Rosemont.

    • Avant de devenir boucher de quartier, l’ancien propriétaire, Serge Drouin était le batteur du groupe Les Classels. Il est malheureusement décédé en 2004.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s