Chez ma grosse truie chérie

Jour 180 sur 365…

Bien avant son ouverture officielle le 7 octobre, le restaurant Chez ma grosse truie chérie avait déjà fait beaucoup parler de lui, que ce soit en raison de son nom pour le moins évocateur, de sa marquise ornée d’une truie 3D en seyante robe noire, signée René Casavant, ou du Trottoir, le snack-bar attenant au restaurant. Au fait, pourquoi Chez ma grosse truie chérie? : « Pour faire rire, bien sûr, explique le propriétaire, Harold Côté, mais aussi pour mettre l’accent sur le côté festif de notre établissement. »

En effet, au restaurant Chez ma grosse truie chérie, tout veut inciter à la convivialité, des tables hautes pouvant accueillir six à dix convives aux plats à partager en passant par l’atmosphère. Harold Côté précise : « En étant à la même hauteur que les serveurs, les clients ont l’impression d’être au cœur de l’action. Nous souhaitons ainsi qu’ils aient envie de rester attablés plus longtemps. »

Sorti tout droit de l’imagination du propriétaire, le décor du restaurant se veut rétro-futuriste : tables faites à partir d’allées de bowling et des lampadaires recyclés côtoient des murs scintillants recouverts de tôle martelée et de verre récupérés. Harold Côté explique : « Le recyclage de matériaux industriels est une tendance encore très peu répandue ici, contrairement à New York où ça marche très fort. Une bonne partie des matériaux employés à l’intérieur du resto est issue de la récupération, notamment la vaisselle, qui vient du défunt Hélène de Champlain. »

Conçu pour les soirées festives, le restaurant Chez ma grosse truie chérie permet d’asseoir 90 convives. Il convient également aux fêtes de famille, aux partys de bureau et aux lancements, puisque l’établissement est muni d’une scène centrale et équipé d’un système de sonorisation complet.

La carte
La carte, composée par le chef Loïc Chazay, fait la part belle à une sélection de produits du terroir fournis par des producteurs locaux. On peut d’ailleurs se douter que Chez ma grosse truie chérie, le cochon est roi. Le produit-vedette, le porcelet de lait de la ferme de Saint-Canut, y est décliné, tout comme l’agneau, le veau, le faisan et les produits de la mer (huître, pétoncles, homard). À ne pas manquer: Le grand brunch dominical à l’ancienne, sous le thème ‘place aux plaisirs démodés’. Quant à la carte du midi, elle met en vedette une sélection plus courte de plats. A noter que la formule midi-express assure aux travailleurs empressés un repas 3 services en moins de 45 minutes.

Le restaurant donne sur une cour latérale fermée de 65 places qui, durant la saison froide, se transforme en jardin d’hiver où l’on peut prendre l’apéro entre amis.

Le soir, place au Trottoir
Après 23 h et jusqu’à 2 ou 3 h du matin, Chez ma grosse truie chérie propose le menu du snack-bar Le Trottoir. On peut y déguster des grilled cheese et hamburgers, une sélection de chiens chauds, dont le « chien sale » de la semaine, des frites de polenta, des blooming onions et des poutines faites à partir de produits d’ici, dont la poutine de la Truie.

Le restaurant dispose également d’un stationnement privé de 100 places. Trop rond pour prendre le volant? Chez ma grosse truie chérie vous permet de laisser votre auto au stationnement et de venir la récupérer le lendemain, à condition d’y apposer une amusante pancarte portant la mention « Truie saoule »!

1801, rue Ontario est (angle Papineau)
Téléphone : 514 522-TRUI(E)
Site Web : http://www.chezmagrossetruiecherie.com/

Source : patwhite.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s